Monténégro

Pays européens

Sommaire

Situation et limites du Monténégro

Le Monténégro est situé dans les Balkans. C'est un territoire de forme relativement rectangulaire avec,
au Nord la Serbie,
au Nord-Est le Kosovo,
au Sud-Est l'Albanie,
au Sud la mer Adriatique,
à l'Ouest la Croatie et la Bosnie-Herzégovine.

Description et symbolisme du drapeau monténégrin

Le drapeau du Monténégro est rouge portant les armoiries du pays (qui furent adoptées en 1993).
Souvent illustré avec une frange jaune, cette bordure ne figure pas officiellement dans la description du drapeau.
Les armoiries sont inspirées de celles du roi Nicolas Ier de Monténégro, sans les lettres « ?I », ses initiales en cyrillique.

Reliefs

Le territoire monténégrin s'étend depuis les hautes montagnes à la frontière avec la Serbie et l'Albanie — une partie des karsts de l'ouest de la péninsule balkanique — jusqu'à une étroite plaine côtière de deux à six kilomètres de large. Cette plaine s'interrompt abruptement au Nord, à l'endroit où le Mont Lovcen et l'Orjen plongent dans les bouches de Kotor. Ainsi, bien que disposant d'un large débouché sur la mer, le pays ne dispose pas de port important en raison d'un littoral très accidenté.
La région karstique du Monténégro se situe à environ 1 000 m d'altitude, certaines parties montant à près de 2 000 m, comme le mont Orjen (1 894 m), point culminant des chaînes calcaires côtières. La vallée de la Zeta est la zone la plus basse, avec une altitude d'environ 500 m. Le Monténégro possède quelques cavités naturelles.
Les montagnes du Monténégro comptent parmi les terrains les plus accidentés d'Europe et parmi les parties qui furent les plus érodées dans la péninsule balkanique pendant la dernière ère glaciaire. Le territoire culmine au Zla Kolata, dans les monts Prokletije, à une altitude de 2 534 m. Sa superficie, de 14 026 km², est occupée, pour la plus grande partie, par deux massifs de forme triangulaire à peu près d'égale importance. Ces deux triangles, juxtaposés, ont leurs bases au Nord-Ouest sur la frontière de l'Herzégovine, avec leurs pointes dirigées vers le Sud; ils sont séparés par les vallées de la Zéta et de la Moratcha. Le massif de l'Ouest forme le Montenegro proprement dit; il constitue l'extrémité Sud du système des montagnes de la Dalmatie qui surplombent les côtes de l'Adriatique, et se compose de roches calcaires poreuses à végétation chétive. Quant au massif de l'Est, dit Berda ( = montagnes), il est formé de grès et de schistes recouverts d'une couche de sol meuble; c'est une ramification des Alpes Dinariques qui vont plus loin se joindre aux Alpes Helléniques et aux Balkans. Les principales hauteurs sont : au Nord, le Bobotov Kuk (2522 m), qui est le point culminant du pays, le Voïnik (1968 m); à l'Est, le Leberchnik (2174 m); à l'Ouest, le Lovtchen (1759 m), le Kom (2448 m), le Visitor (2079 m); au centre du pays, le Stavor.

Hydrographie

Le Bojana est un fleuve de 41 kilomètres qui chemine entre l'Albanie et le Monténégro qui se jette dans la mer Adriatique. Un émissaire du lac Scutari, mesuré depuis la source de l'affluent le plus long du lac (le Moraca), fait plus de 183 kilomètres de long.
Le fleuve était plus long par le passé, mais dû au niveau d'eau grimpant du lac Scutari, une partie du fleuve est maintenant sous la surface du lac. Le fleuve chemine d'abord vers l'ouest, puis atteint la ville de Shkodër après quelques kilomètres puis tourne vers le sud-ouest. C'est au sud de cette ville que le fleuve reçoit son plus grand affluent, le Drin. Avant de rejoindre la mer Adriatique le Drin se partage en deux, le premier morceau appelé Drin rejoignant directement la mer, le second appelé Grand Drin.
C'est au cours d'une crue en 1858 que le cours du Grand Drin fut modifié, et rejoignit dès lors le Bojana. Le Grand Drin a un débit (320 m³/s) dix fois supérieur à celui du Bojana en amont de la confluence. Après être passé autour du Pic de Tarabosh, le Bojana chemine à travers les villages de Zues, Berdica, Darragjat, Oblika, Obot, Shirq, Dajç, et Gorica pour ensuite, après vingt kilomètres, former la frontière entre l'Albanie et le Monténégro.
Dans sa section de frontière, qui fait 24 kilomètres de long, le fleuve chemine en méandres autour des lacs Šas et Zogajsko blato, tous deux au Monténégro. Les villages environnants sont Sveti Ðorde et Rec du côté monténégrin et Luarza et Pulaj du côté albanais. Le terrain autour du fleuve est bas et marécageux. Il offre une végétation assez abondante et de ses versants, couronnés de forêts, descendent plusieurs cours d'eau tributaires, les uns de la Save, affluent du Danube, les autres du lac de Scutari.
On a comparé le Montenegro proprement dit, dans sa configuration générale, à une mer houleuse pétrifiée, à un gâteau de cire aux mille alvéoles. Ces alvéoles, de différentes grandeurs, sont des vallées ayant un diamètre qui varie de dix pas à une lieue, fermées par des murs de rochers verticaux. On n'y rencontre qu'un petit nombre de plaines les vallées de la Moratcha et de la Zéta (L'Ager Labeatus des Romains où l'on voit encore les ruines de l'ancienne ville de Dioclea, la plaine de Tsernitsa, celle de Cetinje le plateau de Pastrovitch situé à 870 m au-dessus du niveau de la mer.
Le massif de l'Ouest appartient au versant de l'Adriatique. Il ne présente pas la trace du moindre cours d'eau. Pendant les saisons pluvieuses, les eaux s'écoulent à travers la roche calcaire et vont former, au Sud-Est de Tsettinié, la Riéka, petite rivière navigable qui sort d'une grotte naturelle percée dans la montagne et aboutit au lac de Scutari après un cours de 15 km.
Le massif de l'Est (Berda) n'accuse pas une ligne de faîte bien accentuée; trois de ses rivières, la Piva, la Tara et le Lim, vont se jeter dans la Drina, affluent de la Save, en dehors du territoire monténégrin.
Le versant opposé envoie au lac de Scutari la Moratcha, d'une longueur de 100 km, grossie à droite de la Zéta, à gauche du Zem. Citons encore la Boïana, qui met le lac de Scutari en communication avec l'Adriatique et marque la frontière avec l'Albanie sur son cours intérieur.

Le Monténégro en bref ...

Capitale : Podgorica 169 132 habitants (2003)
Régime : République
Indépendance reconnue en 2006
Superficie : 13812 km2
Population : 672 180 habitants (2009)
Monnaie : euro
Religion : La majorité est orthodoxe 74%, musulmans 18% et Catholique romain 3,5% Langue : Monténégrin - constitué de Serbe : de 31,99 à 63,5 %, Monténégrin : 21,53 % à 43,16%, Bosnien : 5,5%, Albanais : 5,26 %, Italiens : 0,36 %
Indicatif téléphonique : +382.

> Retour vers la liste des pays européens